28 février 2013

Un voyage épique d'un jeune garçon durant les années 30 entre les Dom-Tom et la France métropolitaine. Mêlant légende antillaise et faits historiques, c'est surtout l'histoire d'un enfant cherchant à être la fierté de son père, en se lançant à la rescousse d'une petite fille enlevée par des gangsters. Très vite confronté à la violence et la cruauté, il finira par se faire un nom. Les journaux le surnomme "BananiaK", les clichés racistes étant courant à cette époque. Mais lui il s'en fiche, tout ce qu'il veut : C'est rendre fier son papa.  

4 commentaires:

Q.Reulet a dit…

Yo Tony !

Tes couvertures sont de toute
beauté ! Tu vas continuer à écrire la suite de Bananiak ou tu vas poursuivre ton projet sur la chasse au monstre commencé à ton jury de l'année passée ?

linryo a dit…

Hola, je fais un peu des deux, j'ai tout de même beaucoup modifier le sujet chasse au monstre, tellement que c'est devenu autre chose, alors pour le moment j'ai mis de côté et je me penche sur Bananiak. Et toi? quoi de neuf?

Q.Reulet a dit…

Je continue mes études d'infographie à Albert Jacquard. Ca se passe bien.... Et en parallèle je poursuis la bd, je vais d'ailleurs tenter d'envoyer un projet (collection de comics strips) à des éditeurs, même si je compte pas trop là-dessus... Mais sait-on jamais ?

Q.Reulet a dit…

Moi, je poursuis mes études d'infographie sur Namur. Je vais me lancer dans la prépresse sûrement, ça recrute pas mal dans le secteur, même si ça fait taffer sec. Et bien sûr, à côté de ça, je vais tenter de faire éditer un projet bd, dans la mesure où mon boulot me le permettra...

En tout cas, je suis content de voir que tu poursuis la bd ! Lâche rien !